Actualités de la ligne

Par ordre chronologique décroissant

1 2 3 4 5 6 7

A quoi ressemblera la gare de Nurieux ?

La semaine dernière, les élus du territoire présentaient les conclusions d’une enquête sur la fréquence et les horaires des futurs TGV en gare de Nurieux.

Cette semaine, les travaux de cette halte ferroviaire TER optimisée et adaptée aux correspondances TGV débutent.

Cet investissement a été confié au groupement GFC-C3 R lors d’un marché en août dernier. L’entreprise Brunet est la première à intervenir pour le terrassement des quelque 4 500 m2 de terrain à 400 mètres de l’emplacement de l’actuelle gare de Nurieux…

Régine Pugi, conductrice des opérations pour la SNCF auprès de l’antenne de coordination des travaux des gares, souligne que « l’emplacement de la gare a été également coordonné avec le giratoire voisin financé par le Conseil général de l’Ain. »

50 places de parking gratuites

Sur ce tènement, un bâtiment de 160 m2 comprenant une salle d’attente de 50 m2, avec un hall central ouvert vers les quais avec une vaste toiture couvrante sera réalisé.

Dans cet espace, un local de nettoyage sera prévu, un local pour les agents qui effectueront des accroches de rames dans ce secteur sera aménagé.

Les travaux seront complétés par l’aménagement d’un parking de 50 places gratuites pour l’instant, un local abrité pour les deux roues et des espaces verts aux abords.

Huit mois de travaux seront nécessaires… Ils compléteront les travaux d’ores et déjà effectués par RFF dans le cadre de sa convention ligne : c’est-à-dire les quais, les ascenseurs, les souterrains, les voies.

Télécommandée depuis Bellegarde

Dans son mode de fonctionnement, cette gare sera télécommandée depuis Bellegarde. Elle fera appel aux technologies modernes de gestion des bâtiments SNCF via des détecteurs de présences, des horloges automatisées… Pour l’heure et dans l’attente de connaître son fonctionnement, son exploitation a été minimalisée. Ce sont des automates qui délivreront la billetterie des voyageurs.

1.9 millions d’euros d’investissement

Cette gare qui représente un investissement de 1,9 million d’euros est financée dans le cadre global d’un investissement qui comprend le pôle d’échanges de Bellegarde-sur-Valserine qui pour sa part représente 23,5 millions d’euros. Sur ce global, le département finance 5 260 000 euros, la région Rhône-Alpes 6 930 000 euros, le département de la Haute-Savoie 4 300 000 euros, la ville de Bellegarde 960 000 euros, l’État 830 000 euros, RFF 140 000 euros, et la SNCF 6 950 000 euros. À ce budget, s’ajoute un programme de protections antibruit d’un montant de 5.54 millions d’euros. Ces investissements s’inscrivent dans un projet global de modernisation de la ligne du Haut-Bugey qui comprend par ailleurs 310 millions d’euros, financés par l’État via l’AFITF, la Confédération Suisse et Réseau Ferré de France.

Quel nom pour la gare ?

Côté SNCF pour l’heure la gare porte le nom de Nurieux… Ce pourrait très certainement être la dénomination de la halte sur les panneaux d’affichage SNCF… Toutefois, la SNCF n’est pas contre l’idée d’une dénomination autre : gare du Haut-Bugey, qui pourrait être affichée sur les panneaux de la gare… Mais les élus doivent faire vite, la SNCF est sur le point de commander les panneaux !

240 voyageurs journaliers attendus La SNCF estime que cette gare pourrait accueillir jusqu’à 240 voyageurs journaliers. Elle a été conçue pour garantir également la meilleure intermodalité possible avec les bus interurbains, les taxis, les déposes par des véhicules particuliers. nike schuhe nike air max air max pas cher air max 90 pas cher nike air max nike air max pas cher nike air max air max nike air max pas cher nike pas cher tn pas cher sac louis vuitton

© La Voix de l'Ain

1 2 3 4 5 6 7

Sommaire des actualités

Retour à l'accueil